Je m’appelle Aurélien Ghislain, j’ai la trentaine passée de quelques années et je suis (aussi) photographe.

Dans la vraie vie, celle qui me prend tout mon temps, je suis papa d’une petite fille qui grandit bien trop vite et marié. Professionnellement je suis éducateur spécialisé de formation ce qui signifie que je travaille actuellement avec des adolescents en situation de handicap et des collégiens ; auparavant avec des adultes en situation de handicap mental et encore avant avec des personnes isolées à la rue.

A l’inverse d’Obélix qui est tombé dans la potion magique en étant petit, je suis tombé dans la pratique photographique tardivement. J’ai longtemps cherché un mode d’expression qui pouvait me convenir, je suis passé par l’écriture, les loisirs créatifs divers et variés allant de l’aquarelle à la mosaïque en passant par le cartonnage, le dessin et plein d’autres choses encore, avant de m’offrir un appareil photo (compact à l’époque) vers la vingtaine avec l’argent gagné en étant animateur spécialisé. J’ai appris en autodidacte en lisant toute la théorie possible et imaginable sur le net et quelques revues. J’ai également rencontré à diverses occasions quelques photographes célèbres et j’ai adoré les écouter parler de leur passion. J’ai aussi fait mes propres expériences plus ou moins hasardeuses et fructueuses.

Il s’agit ici d’une passion chronophage et un peu dévorante. Je me rappelle l’époque où une simple promenade de quelques centaines de mètres pouvait durer des heures ! Et puis je me suis calmé, j’ai appris à penser ma photographie avant de la prendre, à savoir ce que j’en attendais vraiment, à soigner les détails, les plans, pour finalement raconter ce que je souhaite.

Je me sers de la photographie pour exprimer ma sensibilité. J’aime quand les choses sont bien faites et avec ferveur, avec entrain. J’ai toujours admiré des artistes de différents univers pour leur façon d’exercer, j’aime les savoir-faire et les savoir-être. J’aime l’authenticité et la singularité. J’aime les personnalités étonnantes, les gens enthousiastes et les émotions. J’aime quand quelque chose amène à réfléchir, quand une personne regarde un cliché quelques instants et me dit « tiens, celle-ci elle m’interroge mais je ne sais pas trop pourquoi ». J’admire les personnes qui estiment que penser ce n’est pas que de la prise de tête.

Au même titre que vous je suis la somme d’une multitude de petits bonheurs et de centres d’intérêts. Je suis un inconditionnel du petit plombier Mario, du folklore scandinave, de séries télé, de l’odeur des crêpes, des moments en famille, de la créativité en général, du sens, de la musique Metal, des promenades en forêt, des atmosphères brumeuses, de chercher des réponses à mille questions à la fois, … Parlons-en ensemble !

 

S’il n’y avait qu’une chose à comprendre de tout cela c’est que je photographie par plaisir et par nécessité de mettre du sens. Mon univers ne se définit pas comme étant issu d’un courant spécifique puisqu’il évolue avec le temps. Retenez surtout que j’aime l’authenticité dans toute chose et que si vous avez apprécié quelques photographies que j’ai pu composer alors nous devons avoir un peu de cette sensibilité en commun.

Bienvenue !


%d blogueurs aiment cette page :