« Winter is coming », mais plus pour longtemps

Je ne le sais que trop bien parfois mes propos peuvent choquer. Je n’ai pas peur de dire tout haut ce que pensent les autres tout haut eux aussi, et même si cela peut s’avérer dangereux pour mon intégrité mentale. Je vais illustrer mes propos par un exemple pour que vous puissiez comprendre l’étendue de mon désarroi.

L’une des caractéristiques de l’hiver, surtout en Brie, c’est qu’après son passage vient le printemps.

Je sais, j’y vais fort.

Je sais, je déraille. Le froid, la neige et la fatigue me jouent des tours. Alors je déblatère sur des évidences. Je disais donc qu’après l’hiver vient le printemps. Encore faut-il estimer que nous ayons eu cette année un réel hiver. Certes quelques jours de froid et une vague couche de neige fondue en une demi-journée. Le printemps n’est pas encore annoncé sur le calendrier mais le fait est là : les plantes commencent à se transformer.

Le printemps pointe donc le bout de son nez dans nos contrées briardes. A ce titre je vous propose quelques clichés pris il y a une semaine dans le jardin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :