J’ai descendu dans mon jardin,
j’ai descendu dans mon jardin,
Pour y cueillir du romarin.
Gentil coquelicot, Mesdames,
Gentil coquelicot nouveau

Je me suis réveillé un matin, fin mai, en me disant que je n’avais pas encore vu de coquelicots dans ma campagne cette année. J’ai eu beau réfléchir, j’ai eu un doute, et après vérifications dans mes archives l’an passé j’en avais vu bien plus tôt.

Alors en bon névrosé que je suis l’idée qui a germé dans mon esprit ne m’a pas lâché d’une semelle. Comprenez ici que je fais pas mal de randonnée, merci Fitbit.

Et puis un soir j’en ai eu assez d’attendre, j’ai chaussé mes chaussures (c’est juste un peu redondant) et je suis allé voir dans ma campagne de par chez moi (oui c’est une seconde parenthèse dans la même phrase mais tant de possessifs dans une seule phrase ça méritait d’être souligné).

Alors voila !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *