Le petit rouge-gorge de l’hiver.

C’est l’histoire d’une rencontre fortuite lors d’une micro promenade autour du lac gelé en étant moi-même congelé (par -3°c ), je marche, je marche, je marche… pour finalement me rendre compte que j’ai à la fois oublié mon podomètre et que tous les oiseaux que je voulais voir étaient absents, ou très bien cachés.

5 réflexions au sujet de « Le petit rouge-gorge de l’hiver. »

  • 27 janvier 2017 à 18 h 54 min
    Permalink

    Tu n’as rien perdu au change, il est beau ce rouge gorge.
    Très belle photo !

    Répondre
  • 31 janvier 2017 à 17 h 08 min
    Permalink

    Que dire de ce Rouge Gorge charmant quand je n’ai pas de réponse sur la Mésange dite bleue !!

    Par ailleurs, j’aurais bien aimé commenté les ours empaillés, mais il n’y a pas l’espace pour cela ?!!
    c’est d’une très grande tristesse mais au moins ne sont-ils plus sous l’emprise d’une terreur qui les dépasse,
    Sans doute encore du travail pour débusquer l’origine de celle-ci, personnellement il y a 40 ans que je m’y penche !………………………………………………….

    Répondre
    • 31 janvier 2017 à 18 h 57 min
      Permalink

      La terreur des ours est sûrement provoquée par les humains qui les empaillent. On peut être à la fois l’origine et la finalité du même problème.
      Un commentaire sur la mésange dite bleue ? Flûte j’ai raté cela. J’ai pas mal de soucis de notifications, c’est le bazar il faut que je solutionne tout ça….

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :