le nid des mésanges

le nid des mésanges

Hier matin je m’extasiais à l’idée que des mésanges aient trouvé refuge en notre jardin pour y faire éclore leurs petits œufs. Alors avant de voir poindre le bec de ces petits piailleurs je profite des allées et venues des adultes aux alentours.
Apparemment les insectes devraient déserter les lieux !

Voici donc les quelques photos prises hier matin, j’ai bon espoir d’en faire d’autres prochainement.

Handisport Open Paris 2017

Handisport Open Paris 2017

Les 30 et 31 mai 2017 s’est déroulé à Paris le plus grand rassemblement d’athlétisme handisport en France : le Handisport Open Paris 2017.

Cet événement a été organisé par la Fédération Française Handisport pour la troisième année consécutive, il s’agit du plus grand rassemblement d’athlétisme handisport de France. Comme lors des précédentes éditions tout s’est passé au Stade Charléty, un très grand stade parisien dédié à l’athlétisme.

Le Handisport Open Paris 2017 est un événement international majeur en intégrant le circuit mondial des compétitions officielles d’athlétisme du Comité Paralympique International (World Para Athletics Grand Prix). Cette année la compétition s’est inscrite en soutien à la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Un village sportif a été monté, permettant aux visiteurs de rencontrer des athlètes, d’échanger avec eux, de faire des photos et de découvrir des sports adaptés : courses en fauteuil roulant, sensibilisation à la déficience visuelle, parcours en fauteuil, sarbacane, pétanque adaptée, … .

 

(not) Fear of the dark

(not) Fear of the dark

 » (Not) fear of the dark  »

Hier soir je me rendais compte qu’avec le temps dégagé la nuit allait être belle. Cela faisait bien longtemps que je cherchais un arbre seul dans les champs environnants pour faire une photo de nuit. C’est le genre d’idée que l’on a parfois en tête et qui reste des jours, des semaines et des mois durant. Hier j’ai donc pu réaliser cette photo que j’avais en tête depuis l’automne dernier sans avoir l’occasion de la concrétiser.

Pentax K5 – Sigma 17-70 f2.8/4 contemporary
17mm – f2.8 – 20 secondes – 1600 iso

[Découverte] Au Fil Des Pois

[Découverte] Au Fil Des Pois

J’ai le plaisir aujourd’hui de vous faire part d’une découverte bien sympathique qui pourra être utile à vous tous.

Suite à la naissance de notre fille nous nous sommes mis en quête de lingettes lavables toute douces et si possible personnalisées. Après avoir pensé à nos amis qui pratiquent la couture et ne leur en avoir pas parlé (oui, c’est un concept original) nous avons découvert les travaux de couture de Au Fil Des Pois.

Cette découverte est le fruit d’un heureux concours de circonstances alliant les algorythmes de facebook et des souvenirs personnels du temps ou je travaillais en tant qu’animateur spécialisé. En effet la créatrice de Au Fil des Pois est une ancienne collègue et amie. Nous avons donc passé commande et dés réception j’ai eu envie de partager avec vous ce moment de bonheur.

Il faut savoir que tout est fait main. Intégralement. C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup, comme le dit la chanson. Si vous lisez mes articles vous devez savoir à quel point j’ai de l’admiration pour les personnes créatives et artistes, la couture n’est pas élevée au rang d’art pourtant il s’agit d’un savoir-faire que je qualifierai d’admirable.

Bref, nous avons été totalement conquis. 

(et puis on y repensera prochainement parce que cette créatrice ne fait pas que des lingettes pour bébé, elle fait aussi des sacs, des trousses, des écharpes, des éléments de décoration,…)

Je vous invite à regarder ses créations sur sa boutique Etsy et ALittleMarket, et surtout suivre cette page magnifique sur facebook (cela permet de soutenir des jeunes créateurs, autant vous dire que cela sera l’un de vos « likes » les mieux employés de ces dernières années)

Muscaris en folie

Muscaris en folie

Il y en a partout dans le jardin en ce moment et cela est à la fois une grande joie et une source d’étonnement : comment ces jolies fleurs peuvent pousser alors que je passe régulièrement la tondeuse ce qui leur donne un air de Louis XVI en janvier 1793 ? Cette jolie fleur qui fait partie de la même famille que les jacinthes fleurit de mars à mai, vous en verrez souvent de cette couleur, entre le bleu et le violet, parfois vous en trouverez en blanc.

souvenir du Bowling du Front de Seine, à Paris

souvenir du Bowling du Front de Seine, à Paris

Aller au bowling, c’est bien. Aller au bowling pour jouer, c’est mieux !

Parce que mine de rien quand je prend l’appareil photo c’est très souvent qu’il faut me rappeler que c’est à mon tour de jouer. Pour l’occasion j’avais décidé de compliquer l’exercice en ne prenant qu’un objectif à focale fixe (ici un 50mm, donc pas moyen de « zoomer »). Il a donc fallu une fois de plus que je gesticule et me contorsionne pour faire des photos de ce que je voulais. Et finalement c’est sympathique.

Photos prises au Bowling du Front de Seine, à Paris.

Petit Patapon

Petit Patapon

« Petit Patapon »

J’ai bien conscience du caractère désopilant de ce titre et je sais que cela doit blesser celles et ceux qui ont au moins autant d’humour que moi. Toutes mes excuses 😀

Hier était un beau jour, le soleil a brillé toute la journée et je m’en suis rendu compte quand celui-ci allait se coucher. Les doigts encore couverts de peinture je suis allé me promener aux lacs près du domicile. Le couchant faisait des reflets rouge-orangés dans les arbres quand j’ai aperçu ce héron sur son poteau. Clic-clac, et le voici.

Après la pluie

Après la pluie

Premier test de mon nouvel objectif, qui en soi n’est pas nouveau puisqu’il appartenait autrefois à un membre de ma famille : le Tamron SP 500mm f/8 à miroir.

Son bokeh en anneaux est très caractéristique, c’est un modèle que j’ai pu monter sur Pentax grâce à une bague d’adaptation, il n’y a pas d’autofocus pour l’utiliser ce qui me pousse à explorer le monde de la mise au point manuelle.

Photo prise dans le jardin juste après l’averse.

« Espèces d’Ours »

« Espèces d’Ours »

Petit retour sur une sortie au Muséum National d’Histoire Naturelle pour l’exposition « Espèces d’Ours ».
Peu de photos mais une exposition vraiment intéressante, très riche et adaptée à la compréhension de chacun. Je vous la recommande vivement !

 

Exposition « Espèces d’Ours » au Jardin des Plantes
Du 12 octobre 2016 au 19 juin 2017
Lieu : Grande Galerie de l’Evolution, 57 rue Cuvier – 75005 Paris


En savoir plus sur le site du Jardin des Plantes : http://www.mnhn.fr/fr/visitez/agenda/exposition/especes-ours

Le lac gelé

Le lac gelé

Le bord du lac, à Dordives (45). Ce qui est amusant avec l’hiver c’est que les grandes étendues d’eau gèlent et que du coup si vous passez deux jours trop tard il ne reste plus d’espace libre « sur » l’eau : des enfants ont déjà lancé des tonnes de cailloux qui restent au dessus du niveau de l’eau.
Quand j’étais à leur place j’en faisais tout autant, aujourd’hui je me rend compte à quel point cela complique la vie du photographe.

Le petit rouge-gorge de l’hiver.

Le petit rouge-gorge de l’hiver.

C’est l’histoire d’une rencontre fortuite lors d’une micro promenade autour du lac gelé en étant moi-même congelé (par -3°c ), je marche, je marche, je marche… pour finalement me rendre compte que j’ai à la fois oublié mon podomètre et que tous les oiseaux que je voulais voir étaient absents, ou très bien cachés.

Gouttelettes glacées sur trèfle endormi

Gouttelettes glacées sur trèfle endormi

Le froid s’est installé et avec lui l’herbe se recouvre d’un manteau blanc. Ça craque sous les pieds en marchant, et quand il s’agit de prendre quelques photos les doigts deviennent vite bleus. J’ai pourtant testé de garder mes gants mais pour régler c’est le grand bazar alors j’ai choisi d’aller vite, limiter le nombre de prises pour sauver ce qui pouvait encore l’être de mes extrémités.

la vie du jardin pendant l’hiver

la vie du jardin pendant l’hiver

L’hiver réserve ses beaux aspects pour qui sait les saisir. Certes la neige n’est pas au rendez-vous cet année mais le gel lui est bien présent. Ce matin en ouvrant les yeux je m’aperçois que le soleil est de la partie. Je suis alors sorti dans le jardin pour immortaliser quelques instants lumineux dans le froid hivernal.

Je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes de fin d’année.

La nuit en forêt

La nuit en forêt

imgp5859-2Baskets : ok
Bonnet : ok
Echarpe : ok
Un gros pull et des gants : ok

C’est comme ça que la soirée d’hier a commencé. Le froid a envahi la campagne loirétaine et c’est à ce moment précis que les nuages disparaissent laissant place à un splendide ciel étoilé.

Je suis donc allé en forêt.

Et une heure plus tard j’en ramène ceci.

Frigorifié mais heureux.

Guédelon : ils construisent (vraiment) un château fort

Guédelon : ils construisent (vraiment) un château fort

“Guédelon, ils bâtissent un château fort”guedelon_2009_logo

Dans cet intitulé que l’on retrouve en guise de logo et sur toutes les publications issues du Château de Guédelon, le mot clé est le verbe : ils bâtissent.

guedelon-oct2016-3Il y a quelques années (avec un grand S parce que ça date) j’ai participé à des chantiers de restauration du patrimoine à Coulommiers. A l’époque j’apportais mon concours pour refaire une partie de la toiture du Logis du Commandeur de la Commanderie des Templiers, et précédemment en oeuvrant dans les jardins. Il s’agissait de restauration, de remettre en état en respectant les techniques et les codes de l’époque, pour que puisse perdur
er une construction du XIIème siècle. A Guédelon le concept est très différent puisqu’ils “bâtissent un château fort”.
C’est là la différence et ce qui fait une partie de la richesse de ce projet.

guedelon-oct2016-7
Démonstration de taille de pierre, par Florian Renucci, le maître d’oeuvre.

Nous avons eu le plaisir et l’honneur de visiter le Château en compagnie de Florian Renucci, le maître d’oeuvre et notre guide pour l’occasion. C’est à lui qu’est revenue la mission de transmettre sa passion et son savoir. Les questions furent nombreuses et les réponses riches en informations, c’est grâce à celles-ci que je vous narre aujourd’hui cette visite.

guedelon-oct2016-29Le Château fort de Guédelon voit le jour en 1997 dans l’Yonne, à une trentaine de kilomètres d’Auxerre, lorsque des passionnés d’histoire et de construction se lancent dans l’aventure. Situé sur une ancienne carrière ce site magnifique permet de fournir tout ce qui est utile pour la réalisation d’une telle œuvre selon les méthodes employées au XIIIème siècle. C’est ainsi que se retrouvent tous les savoirs-faire d’antan, chaque travailleur occupe un poste bien précis qui fait vivre les autres. guedelon-oct2016-6Construire un château n’est pas seulement l’agencement des pierres et du toit, il faut extraire ces pierres, les tailler, fabriquer les tuiles en ayant préalablement extrait la terre, fabriquer des poutres dans des troncs coupés sur place. Cela démontre une vue d’ensemble et une organisation adéquate.

Mener à bien un tel projet nécessite une organisation rigoureuse et une juste répartition des tâches. Mais comment faire lorsque de nombreux métiers d’antan ont disparu et que les savoir-faire se sont éteints avec eux ? Il a fallu se documenter, expérimenter, essayer, réinventer et améliorer sans cesse pour retrouver à la fois les gestes et les méthodes. guedelon-oct2016-13Le Château de Guédelon devient alors à la fois un témoin et de laboratoire entre le XIIIème siècle et nos jours. Ainsi quotidiennement les avancées du chantier permettent de répondre à de nombreuses questions que les spécialistes et les visiteurs néophytes se posent concernant l’édification, les moyens employés pour monter des blocs de pierre si lourds (je vous rassure les ouvriers ne montaient pas les pierres extraites en montant les escaliers), la provenance et les techniques de travail des différents matériaux, …

guedelon-oct2016-35Contrairement aux chantiers de construction actuels, Guédelon est fortement recommandé au public. Les oeuvriers ont pour mission de montrer et expliquer les savoir-faire ancestraux à un large public. L’extraction de la pierre, le montage d’une voûte, le travail de la forge, l’assemblage de charpente, la fabrication d’une tuile, l’utilisation des engins de levage…sont autant de techniques et de gestes que les visiteurs peuvent découvrir et suivre en visitant Guédelon.” (source)

guedelon-oct2016-34Étant déjà venu visiter ce chantier j’ai eu le plaisir tout particulier de voir le fonctionnement du moulin que je n’avais pas vu auparavant. Il a été construit d’après les vestiges archéologiques d’un moulin du XIIe siècle retrouvé à Thervay dans le Jura. Sa conception nous informe sur le degré d’ingéniosité des travailleurs de l’époque : canalisation de l’eau, engrenages en bois, meule en pierre tournante, gestion du débit de grains en fonction du résultat souhaité, … guedelon-oct2016-31L’Homme avait réussi à créer une machine performante en canalisant un mince filet d’eau et en lui faisant prendre suffisamment d’ampleur pour impulser la roue en bois. L’actuel meunier sait raconter l’histoire de la machine avec beaucoup de simplicité et d’humour ce qui rend cette visite particulièrement adaptée aux nombreux amateurs qui se posent nombre de questions.

guedelon-oct2016-40Vous l’aurez compris je suis sous le charme du projet même de ce chantier. Les différents intervenants, qu’ils soient initiateurs du projet, guides, ou “simples” ouvriers artisans sont acteurs de la création du Château ainsi que responsables de l’aspect pédagogique et ludique de chaque visite. Tous construisent le bâtiment en la présence des visiteurs, leur donnent des informations et les renseignent sur les étapes de fabrication.

Je vous invite à consulter le site officiel qui vous apportera des informations complémentaires et qui vous permettront de préparer votre future visite.

Remerciements :
Je voudrais remercier spécifiquement Monsieur Florian Renucci pour nous avoir permis cette visite particulièrement enrichissante et passionnante, ainsi que les membres actifs de l’ASPBVBA (l’Association pour la sauvegarde du Patrimoine et de la Biodiversité des Vallées du Betz et de l’Ardouse) qui ont organisé cette visite. J’évoquerai prochainement cette association à laquelle je participe dans un autre article dont le projet est très proche de celui du Château fort de Guédelon.

 

Si vous avez apprécié cet article et les photos qui l’accompagnent vous pouvez le partager avec vos connaissances qui l’ apprécieront peut-être également.
Retrouvez moi sur facebook : https://www.facebook.com/AurelynxPhoto

Retour sur ma visite au #SalonPhotoParis 2016

L’an dernier j’en parlais déjà, et cette année encore j’y suis retourné. Créé en 2007 et rencontrant un succès grandissant le Salon de la Photo de Paris est un lieu incontournable pour tous les amateurs et professionnels de la photographie.

salonphotoparis2016-12Cette année tout particulièrement j’y suis allé avec mes objectifs à remplir tout spécifiquement : tester le boitier nouvellement sorti (en FF!) chez Pentax, tester le 14mm de Samyang pour envisager d’utiliser cet UGA (ultra grand angle) pour des compositions de paysage et de ciels étoilés (après les essais de cet été c’est vraiment tentant), rencontrer des artistes et en découvrir aussi, et prendre en note plein de conseils dispensés par des gens dont j’apprécie le travail.

Comme vous le constatez il y avait de quoi faire !salonphotoparis2016-9

Eh bien figurez-vous que …. j’ai pu rentrer chez moi ravi. Certes le temps passe vite, trop vite, mais j’ai encore appris plein de choses. Niveau conférences j’ai tout spécialement apprécié écouter Gregory Perrin (sur le stand de Tamron) et Damien Poullenot (sur le stand de Canon). Il y a réellement des gens qui photographient avec passion et qui savent la transmettre.

Me voici-donc remonté à bloc 🙂

Royaume du mycocète

Royaume du mycocète

Dans un précédent article je vous parlais des positions acrobatiques et parfaitement inattendues que les photographes peuvent prendre parfois. L’automne est une saison amusante idéale pour cela car dés qu’il s’agit de mettre genou à terre, ou bien de s’étaler largement au sol, la terre légèrement détrempée vous transforme en paillasson digne d’un camouflage sylvestre.

Les champignons que je vous présente aujourd’hui sont très petits en taille (le plus grand ne mesure pas plus d’un centimètre et demi de haut), pour les photographier il a fallu se mettre à leur niveau… c’est à dire bien bas. Je vous laisse imaginer la scène !

la scabieuse des champs

la scabieuse des champs

La Knautie des champs (Knautia arvensis), ou Scabieuse des champs, est une espèce de plante herbacée de la famille des Dipsacaceae et du genre Knautia. (source)

explosion-floraleRésidant en France, depuis peu en région Centre et aussi auparavant en Île de France, j’ai souvent croisé cette fleur sur les bords de route. Cette plante commune dans la campagne est amusante car ce que nous, profanes, nommons « fleur » est en réalité un agglomérat de plusieurs dizaines de fleurs. Il suffit de l’observer de plus près pour s’en rendre compte : la corolle est généralement mauve et a pour but d’attirer les insectes tandis que les petites fleurs blanches au pistil rose sont minuscules et assurent la formation des graines.

Les photos que je vous présente ici sont les rescapées de la série car un élément inattendu bien que prévisible a fait tourner court la séance de macrophotographie: l’arrivée du vent. J’avais l’air déjà malin à plat ventre sur le sol (mine de rien ça attire l’attention des cyclistes qui passent par là), alors quand je me suis rendu compte que seules les premières prises étaient nettes j’ai été ravi !

Le Jardin des Plantes en automne

Le Jardin des Plantes en automne

J’ai toujours eu une attirance particulière pour le Jardin des Plantes de Paris, et principalement pour ses Grandes Serres qui servent chaque année pour une exposition fantastique sur les orchidées. Pourtant le lieu qui se trouve devant les Serres et qui se trouve être l’élément central de cet îlot culturel parisien est réellement le « jardin ». J’ai récemment pris le temps d’y faire un tour et j’y ai découvert quelques petites merveilles dont je vous apporte ici quelques clichés.

 

imgp5238-2
Cyclamen de Naples, « cyclamen heredifolium »

Le cyclamen de Naples, également nommé cyclamen heredifolium :

Cette petite fleur rose pâle est une plante vivace qui fleurit en fin d’été et en début d’automne. Vous les trouverez principalement dans les sous-bois clairs (et dans nombre d’allées du jardin).

« le cyclamen de Naples est une plante tubéreuse décorative grâce à ses petites fleurs et à son feuillage vert marbré de blanc argenté, qui persiste de l’automne au printemps. Il ne dépasse guère 10 à 15 cm de hauteur et il est parfait en sous-bois, au pied d’une haie, dans une rocaille, ou encore en pot ou en jardinière, sur un balcon ou une terrasse. » (source)

  • La grande capucine, également nommée tropaeolum majus :

    imgp5248-2
    Grande Capucine, « tropaeolum majus »

D’un orange éclatant cette plante de la famille des Tropaéolacées (à vos souhaits) est grimpante et peut atteindre les trois mètres.

« La capucine grimpante est précieuse pour couvrir les treillages de son ample feuillage et de ses fleurs lumineuses ; vous pouvez aussi l’employer en couvre-sol (son feuillage élimine impitoyablement les mauvaises herbes). Les variétés naines sont idéales en massif, en bordure et en potée. » « Les feuilles de la capucine ont un goût épicé et sont parfois utilisées pour agrémenter les salades – que l’on peut décorer avec les fleurs, également comestibles. » (source)

  • L’aster novae angliae, également nommée symphyotrichum novae-angliae :

    imgp5257-2
    Aster Novae Angliae, l’aster de Nouvelle Angleterre, « symphyotrichum novae-angliae »

Cet aster d’automne de Nouvelle-Angleterre ressemble à un bouquet de marguerites de format plus réduit et de couleur violette. Il s’agit d’une espèce qui pousse en bouquet d’une hauteur d’environ un mètre cinquante. Le cœur de la fleur est d’un jaune-orangé vif qui contraste particulièrement avec les pétales. C’est très joli à voir mais à photographier c’est un peu particulier car le moindre courant d’air fait bouger les fleurs instantanément.

 

 

 

 


N’hésitez pas à partager cet article avec vos connaissances en vous servant des boutons ci-dessous.

Retrouvez moi sur facebook : https://www.facebook.com/AurelynxPhoto

Les spirales végétales de la passiflore

Les spirales végétales de la passiflore

Elle pousse au fond du jardin sans que je n’aie encore pris le temps de la retailler, ses branches commencent à courir partout sur la cabane et sur le sol.imgp4311-3

imgp4315-2La passiflore est à la fois belle et intrigante : comment est-il possible de faire de si belles fleurs, à ce point détaillées, perfectionnées, hautes en couleur, alors qu’autour ne poussent que des tulipes ou des pâquerettes ?

L’une des particularités de cette plante réside dans son mode d’attache, ces petites spirales qui se déplient pour agripper une aspérité quelque part en hauteur pour croître et se développer. Ce sont ces spirales végétales qui invitent à la macrophotographie.

Dragonfly : une chasse un peu particulière

Dragonfly : une chasse un peu particulière

Je me suis couché un soir en me rappelant avoir vu un superbe endroit où vivent des libellules. Lors de cette précédente promenade j’étais un brin frustré de ne pas avoir le bon objectif pour les immortaliser alors il fallait y remédier !imgp4952-2

Je me suis donc levé un dimanche de bonne heure, et c’est sur mon fidèle destrier à pédales que je suis parti à la chasse. Dire que je pars chasser est assez exagéré puisque quand j’arrive quelque part avec mon vélo j’ai beau tenter la discrétion les chemins caillouteux me donnent le sentiment d’être un homme-orchestre en pleine forêt : le genre de type bien repérable à des kilomètres.

J’ai donc retrouvé la petite cabane d’observation ornithologique que j’avais en mémoire, pas ou peu d’oiseaux en vue, alors je me suis avancé au bord de l’eau. Il a fallu patienter quelques minutes avant que les libellules pointent le bout de leur nez, mon arrivée a dû les mettre sur leurs gardes et elles étaient cachées dans les touffes d’herbe et les plantes aquatiques qui se développent au bord du lac.

imgp4922La première que j’ai pu voir est minuscule avec un corps bleuté et répond au doux nom latin de Ischnura Elegans, l’Agrion Elegant. Si vous vous demandez ou la rencontrer c’est très simple car cette « demoiselle » est très commune en France.

 

imgp4966La seconde rencontre est plus grosse et plus grande, elle est bleue avec des zone colorées, presque irisées, et ses ailes sont transparentes. Vue ainsi on pourrait presque croire à un cockpit d’hélicoptère miniaturisé. Je ne connais pas son nom précis mais je le rajouterai volontiers à cet article si quelqu’un peut m’éclairer à ce sujet.

Une chose est sûre : j’y retournerai !

Lightpainting au bord de l’eau

Lightpainting au bord de l’eau

La scène s’est déroulée à la fin du mois d’août la veille de reprendre le travail. Nous avons décidé d’aller faire quelques essais de photos de nuit au bord d’un lac non-loin de la maison.

La série entière fait près de 80 photos dont la plupart ressemblent à celle-ci.Voici donc la prise la plus réussie.

Cela doit vous rappeler ceci et même cela !

sphère nocturne

 

Je tiens à vous remercier pour vos visites et vos commentaires, toujours plus nombreux, qui me font réellement plaisir. De plus je félicite les courageux qui se sont abonnés depuis peu à ma page photo facebook, j’y publierai quelques prises inédites. Merci à vous !

Le Chateau du Vivier à Fontenay-Tresigny (77)

Le Chateau du Vivier à Fontenay-Tresigny (77)

Le Château du Vivier est situé à Fontenay-Trésigny dans le département de Seine-et-Marne. Il s’agit d’un lieu chargé d’histoire datant de 1293.

A ce jour ce lieu sert pour diverses réceptions et se loue très bien pour de nombreuses occasions.

Photo prise depuis la route, un matin juste en face du château.

Le chateau du Vivier, situé à Fontenay-Trésigny dans le département de Seine-et-Marne en France
Le chateau du Vivier, situé à Fontenay-Trésigny dans le département de Seine-et-Marne en France

Voie Lactée et compagnie

Voie Lactée et compagnie

IMGP4474-2

Compte-rendu illustré d’une expérience photographique nocturne.

J’ai souvent admiré des photos prises de nuit par nombre de photographes célèbres comme amateurs et j’ai saisi l’occasion des vacances d’été pour m’y essayer. Il y a quelques jours je réussissais à faire quelques photos de ma maison vue depuis le jardin avec trois étoiles par dessus, le même soir je faisais un peu de lightpainting dans la rue et je me sentais ravi.IMGP4496-2

Comme le dit le philosophe du tonton Walt : il en faut peu pour être heureux.

Après avoir discuté technique avec un autre Aurélien (son portfolio est ici ) je suis allé en bonne compagnie faire quelques photos au milieu des champs loirétains.

De cette sortie je retiens quelques détails importants :

  • Bien penser à enlever le cache de l’objectif pour faire des photos (si si, je vous jure c’est utile !)
  • Avoir un bon trépied et surtout équipé d’une bonne rotule.IMGP4515-2
  • La nuit tout est calme sauf les animaux qui vivent dans les forêts et les champs environnant.
  • La lune peut en un instant faire virer une sérié de photos de la voûte céleste en véritable cauchemar. On m’en avait parlé et je le confirme aujourd’hui, la Lune peut être très lumineuse au point de faire rater beaucoup de prises dans l’obscurité.
  • Dernier point, et pas des moindres : c’est parfaitement génial à vivre.

Une belle expérience qui sera à renouveler à l’avenir.

ZooParc de Beauval

ZooParc de Beauval

Panda géant - zooparc de beauvalLe ZooParc de Beauval, souvent appelé « Zoo de Beauval » est un lieu dédié à l’univers animal. Nous y sommes allés il y a deux ans pour y voir les pandas géants et nous avions fini par craquer pour les jeunes ratons laveurs, cette année nous avions comme objectif de « tout » voir.Tigre - zooparc de beauval

Tout voir en une journée doit être possible, pour cela je vous conseille d’y aller en période creuse. Cet été si vous voulez errer tranquillement c’est une affaire plus délicate: fort de son succès le parc accueille des centaines et des milliers de visiteurs.

Hippopotames - zooparc de beauvalEn tous cas nous avons pu voir les hippopotames récemment arrivés et quelques autres animaux bien sympathiques comme vous pouvez le voir sur les photos.

Site : https://www.zoobeauval.com
ZooParc de Beauval – 41110 Saint Aignan sur Cher

« L’Arboretum sur son 31 » à l’Arboretum National des Barres, mai 2016

« L’Arboretum sur son 31 » à l’Arboretum National des Barres, mai 2016

Nogent-sIMGP2461-3ur-Vernisson (45290, Loiret) est une commune qui mérite à se faire connaître. J’y étais déjà allé il y a de nombreuses années et c’est en mai dernier que j’y suis retourné pour deux événements d’importance : tout d’abord parce que ce week-end du 14 et 15 mai 2016 se déroulait « L’Arboretum sur son 31« , et aussi parce que j’ai rencontré Myriam Dupouy, une artiste photographe dont j’apprécie particulièrement le travail (son site /page facebook) et qui a pris le temps de me donner beaucoup de conseils.

« L’Arboretum des Barres est un écrinIMGP2608-3 naturel de 35 hectares situé à une heure et demi de Paris, qui réunit près de 2 600 espèces majestueuses, rares et insolites, ce qui représente environ 8 000 sujets. La collection de l’Arboretum est l’une des plus complètes en Europe, et l’une des plus importantes au monde. »  [extrait du document édité par l’Arboretum National des Barres, disponible ici]

« L’ArboretumIMGP2596-3 sur son 31″ est un événement créé par l’Arboretum National des Barres ayant pour but de faire venir du public, petits et grands, pour partager des moments conviviaux, féériques, ludiques et envoûtants. Ainsi au programme se retrouvaient des démonstrations de fauconnerie équestre, des spectacles, du théâtre en plein air, des jeux anciens, des jeux d’eau conçus par la Compagnie DUT, et le spectacle « l’eau ça brûle » mêlant poésie et pyrotechnie habilement présenté par Le Vent du Riatt

Je vous invite à suivre l’actualité de cet arboretum car beaucoup d’autres événements ont lieu toute l’année et je sais que cela vous plaira très certainement.

Liens : Arboretum National des Barres et sa page facebook


N’hésitez pas à partager cet article avec vos connaissances, cela leur fera très certainement autant plaisir qu’à moi.

Retrouvez moi sur la page Facebook : https://www.facebook.com/AurelynxPhoto

[TUTO culture] plantation d’avocatier (et perturbation féline)

[TUTO culture] plantation d’avocatier (et perturbation féline)

Faire germer un noyau d’avocat est une chose aisée qui doit se dérouler dans l’idéal selon des règles précises. Comme vous vous en doutez ici cela peut vite tourner court, surtout si vous avez en votre compagnie un chat indicipliné mignon et joueur.la culture d'avocat

La vraie méthode :

  • Choisissez un noyau d’avocat, de bonne taille et en bon état. Il vaut veiller à ce que le noyau n’ait pas été attaqué au couteau lors de l’ouverture du fruit.
  • Nettoyez-le sous l’eau froide à la main uniquement. Les restes de chair s’en vont en frottant doucement si vous l’avez choisi assez mûr. Surtout ne vous servez pas du côté abrasif d’une éponge !
  • Laissez-le sécher à l’air libre quelques heures afin de laisser évacuer l’eau qui a pu pénétrer la couche externe du noyau.
  • Plantez trois cure-dents sur le contour du noyau pour ensuite le poser en équilibre sur un verre sans que le noyau n’entre en contact avec le verre.
  • La partie pointue doit se trouver vers le haut et la partie très arrondie vers le bas. Remplissez le verre de façon à ce que seule la partie basse du noyau soit immergée. Si vous le souhaitez vous pouvez mettre du coton humidifié au fond de votre verre.
  • Changez l’eau deux à trois fois par semaine, pensez surtout à remettre l’eau en bonne quantité (pas en excès) et à température ambiante.

Si tout se passe bien en quelques semaines le noyau devrait se fendiller et vous verrez apparaître des racines. Quand celles-ci feront deux centimètres vous pourrez rempoter le noyau dans un petit pot contenant du terreau. Pensez à bien humidifier la terre car le petit avocatier ne supporte pas la sécheresse durant sa croissance.

Deuxième méthode :

Cette deuxième méthode porte le nom de « c’est-trop-compliqué-je-vais-simplifier ». Vous l’aurez compris il m’est arrivé de faire un essai qui s’est avéré concluant. Coup de chance, très certainement, tout s’est bien passé.

  • Prendre un noyau
  • Le laver grossièrement (en partant du principe que dans la nature si le noyau est dans le fruit il doit bien réussir à pousser ainsi)
  • Le mettre directement dans un pot contenant du terreau
  • Arroser régulièrement
  • Croiser les doigts

Figurez-vous que cela a fonctionné pour deux noyaux sur les trois que j’avais planté ainsi.

Vous voici prêts à tenter l’expérience. Je vous invite particulièrement à réaliser cette activité avec des enfants, c’est à la fois ludique et amusant. Dans le cas ou votre avocatier pousserait bien sachez qu’il vous faudra patienter entre 8 et 10 ans avant d’espérer procéder à votre première récolte.

Vous l’avez déjà fait? Vous comptez essayer? N’hésitez pas à raconter vos anecdotes sur le sujet dans les commentaires cela sera très utile pour tous les intéressés.

 


N’hésitez pas à partager cet article avec vos connaissances, cela leur fera très certainement autant plaisir qu’à moi.

Retrouvez moi sur la page Facebook : https://www.facebook.com/AurelynxPhoto

Feu d’artifice floral

Feu d’artifice floral

Explosion florale digne d’un 14 juillet. A défaut de prendre la Bastille j’ai pris des photos aujourd’hui, après un sévère tri voici les deux rescapées.
J’ai souvent dit que je devais me mettre au noir et blanc alors je l’ai fait pour l’une d’entre elles. J’espère sincèrement que ces prises vous plairont.
Belle journée à tous !

 

Il entre dans un élevage de chiens et ce qu’il a vu va vous faire fondre #choupitude

Il entre dans un élevage de chiens et ce qu’il a vu va vous faire fondre #choupitude

Il y a un peu plus d’une semaine je suis allé visiter un élevage un peu particulier …

IMGP3137-3Ce que j’ai vu est la choupitude incarnée, des chiots bergers blanc Suisse, et je sais que les photos prises ce jour vont vous émouvoir. Cela fait longtemps que je connais Béatrice et Damien, les deux heureux propriétaires et agréables soigneurs/éleveurs/gérants de l’élevage de chiens de race Berger Blanc Suisse de l’Elevage Du Diamant de Sancy, et cette année lorsque j’ai appris que Arwen était enceinte d’une petite troupe blanche poilue il fallait absolument que j’aille les voir.

Ce fut chose faite !IMGP3168-3

Autant vous dire que la jeune maman a bien travaillé ! Huit petites boules de poils blanches s’agitent de tous sens, cherchant la moitié du temps à retrouver la tétine maternelle et l’autre moitié du temps un lieu pour se rendormir. Les fils et filles d’Arwen et de Feeling sont nés entre le 16 et 17 mai, il y a 3 mâles et 5 femelles.

Je vous invite à suivre les nouvelles de cet élevage via leur page facebook : https://www.facebook.com/dudiamantdesancy/ sur lequel vous pouvez retrouver plein de photos de ces bébés et des chiens adultes qui y vivent.

Elevage Du Diamant de Sancy – 77580 Sancy-les-Meaux  – France


N’hésitez pas à partager cet article avec vos connaissances, cela leur fera très certainement autant plaisir qu’à moi. La choupitude se doit d’être partagée !

Retrouvez moi sur facebook : https://www.facebook.com/AurelynxPhoto

Les 10 ans du Musée du Verre à Dordives (45)

Les 10 ans du Musée du Verre à Dordives (45)

musee du verre dordives (14)Le samedi 28 mai 2016 le Musée du Verre et de ses Métiers, situé à Dordives (45 – Loiret), fêtait ses 10 ans. Pour cette occasion le musée était en accès libre afin que les visiteurs puissent y découvrir les diversités d’utilisation du verre, tant artistiquement que d’usage domestique (biberons pyrex, cafetières, …), optique, et industriel. Ce lieu présente en son sein les verreries de la Vallée du Loing.

musee du verre dordives (13)Les visiteurs ont ainsi pu découvrir les splendides œuvres réalisées par les MOF, les Meilleurs Ouvriers de France, de ces nombreuses dernières années. Cet événement a également permis d’admirer le travail de confection de réalisations en verre par des artisans d’art, dont voici quelques photos.

Pour les intéressés : Musée du Verre et de ses Métiers – 12 avenue de Lyon – 45 680 Dordives

Site internet : http://www.musee-dordives.com/


Retrouvez les articles et des bonus en vous inscrivant à la Page Facebook : Le monde photo d’Aurelynx

La mignontitude ultime : les bébés tigres de Sibérie du #parcdesfelins

La mignontitude ultime : les bébés tigres de Sibérie du #parcdesfelins

Avis aux personnes sensibles : cet article comprend une bonne dose de mignontitude, mode bébé phoque sur la banquise mais en version peluche féline dans les bois. Je vous préviens par avance que je décline toute responsabilité si vous succombiez soudain à l’envie d’aller gratouiller et/ou bisouiller les animaux ici présentés.

Signé : moi

IMGP1791-3

Le mois de mars fut nuageux et orageux. J’attendais avec impatience une éclaircie pour pouvoir tester mon nouvel objectif, le HD Pentax-DA 55-300 mm f/4-5,8 ED WR qui remplace le 70-300 Sigma tombé en panne quelques semaines plus tôt, et le week-end dernier c’était exactement le bon moment.

Dimanche dernier il a fait un temps sublime : ensoleillé et chaud, ce jour de beau temps était tout à fait parfait pour aller rendre une petite visite à mes amis (et voisins) : les animaux du Parc des Félins.IMGP1866-3

Cette fois-ci j’ai décidé d’aller passer du temps principalement auprès des lynx, des Panthères de Perse (pour ceux qui le souhaitent j’avais écrit un article à leur sujet puisque « Grom« , le dernier venu a été introduit au Parc récemment (en cliquant ici) ), et les tigres de Sibérie (parce que j’avais déjà été informé par le site officiel du Parc : il y a eu des naissances le 28 décembre 2015)

Bilan de l’opération : près de 8000 pas au compteur (de mon super podomètre) et 412 photos prises !

Après tri il vous reste 17 photos à voir, j’aurais pu être plus sélectif mais le ratio était déjà intéressant.

Alors, vous allez craquer vous aussi? Parce que j’y serais bien allé…

[méga-spoiler] Il est revenu !

[méga-spoiler] Il est revenu !

Il est de retour ! Je ne parle pas du jour de gloire, ni du beaujolais nouveau, mais du printemps. Le printemps est revenu ! J’envisageais une intro à la Game Of Thrones avec un « Spring is comming » mais je pense que beaucoup de blogs l’ont déjà fait….

Place à l’originalité !

Le lendemain du premier jour du printemps je me suis enfin décidé à aller faire quelques pas pour contenter mon podomètre (dont je vous parlerai un jour certainement) profiter de l’éclosion des bourgeons dans les grands parcs parisiens. Et ce matin-là je me promenais du côté de la Tour Eiffel.Le printemps parisien

Je pourrais papoter longtemps sur ce monument à la fois imposant et très photogénique pourtant aujourd’hui ce n’est pas le but.

Quelques uns d’entre vous me faisaient remarquer sur ma page facebook que j’avais la chance de pouvoir faire des photos de Paris sans avoir des quantités de personnes (touristes et parisiens) dans mes pattes. C’est tout à fait vrai, je déambule dans la capitale entre 7h30 et 8h, quasiment tous les matins, et à cette heure la population se fait discrète.

Pour ce petit clin d’œil printanier j’ai décidé de faire une petite promenade du côté du Champ de Mars et en voici les quelques prises.sous les pieds

Je profite de ce billet pour vous parler d’un projet que j’ai en tête ces derniers temps : je vais utiliser ma page facebook pour y publier quotidiennement mes photos de mes promenades du matin. Je vais tâcher de ne pas toujours faire des doublons entre ce blog et la page facebook, les deux vont donc se compléter alors je vous invite à me retrouver là-bas également. ==>> En cliquant ici

[Stupeur !] Il marche au Canal St Martin quand soudain …

[Stupeur !] Il marche au Canal St Martin quand soudain …

Un matin de semaine alors que je descendais du train je me suis dit « tiens et si j’allais du côté du Canal Sain Martin pour faire ma petite promenade du matin ». Chose dite, chose faite : quelques minutes suffisent pour s’y rendre depuis la Gare de l’Est.

Quand soudain ce que j’ai vu va vous glacer le sang !IMGP1285-3

Pardonnez cette entrée en matière à la fois intrigante et stupide, j’ai vu récemment tellement d’articles du genre « vous serez stupéfaits par … » ou « les 72 raisons de … », je trouve ces titres parfaitement racoleurs et généralement le contenu s’avère bien décevant par rapport à l’effet que procure l’en-tête.

J’en étais donc là : Quand soudain …

Le Canal Saint Martin était vide. Plus une goutte d’eau, plus un canard, plus un touriste ou un bateau : plus rien. A sec. Vidé. Evaporé.IMGP1284-3

Rassurez-vous cette opération est tout à fait normale et planifiée, la Mairie de Paris à organisé jusqu’au 4 avril 2016 une opération de grand nettoyage du Canal Saint Martin. Au programme : installation d’un barrage étanche en amont, nettoyage de l’intégralité du lit du canal et rénovation et entretien des écluses (8 écluses doivent être passées en revue sur les 9 existantes). Ce chantier mobilise actuellement une cinquantaine d’ouvriers et aura duré trois mois.

Selon l’article du Monde, « Lors des dernières opérations de vidange, à l’automne 1993 et durant l’hiver 2001-2002, des monceaux d’ustensiles de cuisine avaient été repêchés, mais aussi des vélos, chariots de supermarché, motos et scooters, ciseaux, bouteilles vides ou pleines, seringues, pavés, parpaings, barrières de chantier et de police, panneaux de signalisation, sièges, sommiers… Entre autres découvertes insolites, on y avait retrouvé deux obus de 75 millimètres datant de la première guerre mondiale, deux coffres-forts – vides –, des pièces d’or, deux fauteuils roulants, des parcmètres, une cuvette de WC… ».IMGP1280-3

J’ai hâte de savoir ce qu’ils vont y trouver cette année !

Je vous propose un petit jeu de devinettes : que vont-ils nous remonter d’insolite ?

Parc forestier de la Poudrerie

Parc forestier de la Poudrerie

Il y a quelques temps nous sommes allés en bonne compagnie nous promener dans le parc forestier de Vaujours (93). Cette foret admirablement entretenue (comprenez par là qu’il y a des passages réservés aux humains et le reste est à l’état de forêt, pas comme certains parcs dont les arbres sont plantés bien alignés, ce qui revoit à la baisse le concept de « forêt ») est un lieu chargé d’histoire et d’explosions.IMGP1119

Ce parc est situé sur les communes de Vaujours, Sevran, Livry-Gargan et Villepinte, et sa superficie actuelle est de 137 ha. Pour les amateurs de randonnées à vélo ce parc est traversé par le Canal de l’Ourcq (qui va de Mareuil-sur-Ourcq à Paris, soit une distance de 96,6 kilomètres) ce qui vous assure quelques promenades bien agréables. Je parle en connaissance de cause pour avoir pratiqué ce Canal à vélo depuis Paris sur une trentaine de kilomètres.IMGP1111

Autrefois ce parc forestier était la poudrerie impériale (puis nationale) de Sevran-Livry, qui fonctionna durant un siècle, de 1873 à 1973. Au plus fort de son activité cette poudrerie a compté jusque 3300 ouvriers, permettant ainsi de produire environ 28 tonnes de poudre par jour.

Pour plus d’informations je vous invite à consulter la plaquette explicative éditée par les Amis du parc Forestier de la Poudrerie : http://www.apfp.fr/commissions,_files/Plaquetteexplicative.pdf

Vous connaissez ? Cette promenade vous tente ?

une licorne dans la maison (et je suis à jeun!)

une licorne dans la maison (et je suis à jeun!)

Je n’ai pas pris d’opiacées mais … il y a une licorne dans la maison.

Il y a des gens qui sont doués de leurs dix doigts et j’ai eu la chance d’en rencontrer une belle quantité dont j’ai déjà parlé sur ce site. Alors aujourd’hui je voudrais partager avec vous l’heureuse arrivée à la maison d’une création d’une grande qualité.IMGP1278-3IMGP1260-3

Je vous présente une Licorne. J’ai bien conscience qu’en l’écrivant ainsi je dois vous donner l’impression de n’avoir pas pris mon traitement en me levant ce matin. Une licorne donc. Et rose de surcroît.

Cette licorne est réalisée en crochet par Anne, alias Petitrésors. Il s’agit d’une gentille personne au grand cœur qui maîtrise son art comme peu de monde. Jugez-en par vous même avec les détails et la finesse de son travail.

IMGP1266-3Je ne connais personnellement rien à cette technique et rien que d’imaginer qu’à l’origine c’est du simple fil …. cela m’épate. Naturellement cette licorne est un sujet parmi d’autres, ces dernières années j’ai vu passer de superbes modèles tous splendides et divers. Pour vous en faire une idée je vous propose d’aller consulter son site, vous ne serez pas déçu du voyage.

Cette jolie licorne vient donc d’arriver à la maison et nous en sommes absolument ravis. Un grand bravo à cette réalisatrice de talent.

Pour plus d’infos : le site de Petitrésors (en cliquant ici) et sa page facebook (en cliquant ici)

Maintenant je vous pose la question à 10 points : on cherche un prénom pour cette nouvelle venue … des idées? Soyez créatifs !

Mille et Une Orchidées 2016

Mille et Une Orchidées 2016

J’annonçais il y a un mois que l’exposition Mille et Une Orchidées devait se tenir pour l’année 2016 aux Grandes Serres du Jardin des Plantes de Paris et que par conséquent je devais y aller faire quelques photos.

Tous les ans cette exposition se renouvelle et bien que j’ai moins apprécié les décorations située au niveau de la canopée les plantes présentées étaient différentes des années précédentes, ce qui est très appréciable.

Pour les amateurs : Cette exposition se tiendra jusqu’au 7 mars 2016, profitez-en !

Exposition « Mille & une orchidées 2016 » au Jardin des Plantes
Du 11 février au 7 mars 2016
Lieu : grandes serres du Jardin des Plantes, 57 rue Cuvier – 75005 Paris


En savoir plus sur le site du Jardin des Plantes : http://www.jardindesplantes.net/fr/visitez/agenda/exposition/mille-orchidees-2016

L’art de positiver : la promenade en forêt

L’art de positiver : la promenade en forêt

En cette fin février nous avons pris la décision d’arpenter les bois alentours pour y trouver des jonquilles car c’est en ce moment la grande saison de ces belles fleurs jaunes. Enfin à ce qu’il paraît ! Pas de jonquilles à l’horizon, alors nous avons cherché les perce-neige parce que c’est aussi la saison. Là encore c’est surement une rumeur ! Ou alors le bois briard que nous fréquentons n’est pas le bon…l'écorce

Je sais de source sure qu’à quelques dizaines de kilomètres plus au sud il y en a, c’était un doux espoir d’en trouver par chez nous.

Nous avons bravé le froid et la boue. Et c’est là que la magie a opéré : alors que je cherchais l’appareil photo dans le sac un chevreuil est passé non loin de là. Pour la photo c’est raté là encore mais c’était vraiment un impressionnant spectacle.

mousse des boisLe temps de sortir l’appareil photo et c’est un sanglier qui est passé ! (à toute allure, je n’ai même pas eu le temps de faire autre chose que le regarder filer entre les arbres)

Aujourd’hui fut une journée étonnante car je n’avais que rarement vu d’aussi près de tels animaux. Certes le photographe qui sommeille en moi est un brin frustré mais ce n’est que partie remise ! Pour une fois que nous prenons le temps de sortir ainsi nous voyons des animaux, voilà qui est de bon augure pour cette année.

En tous cas la nature était bien belle !

Maintenant je n’ai plus qu’à retourner m’équiper, mon Sigma 70-300 m’a lâché aujourd’hui … Il y a des jours comme ça !l'arrivée du printemps

Dites moi, ça vous arrive à vous aussi d’avoir des journées ou rien ne se passe comme prévu en ayant quand même le sentiment que cela n’altère en rien les beaux et bons moments passés ?

Nuages à la #BNF

Nuages à la #BNF

Photo prise à la BNF, la Bibliothèque Nationale de France, il y a un peu plus d’un an.

Je fais peu de photos en noir et blanc, je devrais probablement en faire un peu plus souvent….

A votre avis ?

Un jour nuageux à la Bibliothèque Nationale de France.
Un jour nuageux à la Bibliothèque Nationale de France.

Philosophie de la photo animalière

Philosophie de la photo animalière

Il y a des photos que l’on souhaite prendre et des photos qui s’imposent à nous.

Je sais par expérience qu’en matière de photographie avec des animaux rien ne se passe jamais comme prévu. J’en veux pour preuve mes innombrables promenades au Parc des Félins et les photos prises « sur l’instant » alors que j’avais des idées en tête, ou les clichés pris à la maison avec mes félins domestiqués.

Cela vient du fait qu’en tant qu’animaux, en tant qu’êtres vivants, ils ont tous une volonté qui leur est propre. D’ailleurs à moins d’un dressage évident et efficace rien ne permet de faire « la photo comme je le voulais ». Parce que dans ma tête d’humain photographe je sais à peu près ce que je veux avoir comme image au final, mais mon souhait n’est pas toujours compatible avec les humeurs et les bons vouloirs de ceux qui sont en face.

C’est aussi cela que j’aime dans les photos d’animaux, parce qu’en une fraction de seconde il faut savoir se décider : si ce sont uniquement eux qui agissent je suis le seul au moment de la prise de vue à décider si cet instant me convient ou non. Agir vite, tout instant passé est irrémédiablement terminé.

Je vois énormément de photos animalières magnifiques (dont ce renard que je vous invite à aller admirer) sur une multitude de sites. J’apprécie particulièrement cet exercice et j’ai une grande admiration pour toutes ces personnes qui font de si belles photos.

Après tout, si la photo est belle ce n’est pas uniquement du fait de l’humain qui peaufine les réglages, c’est aussi et surtout parce que la nature elle-même est belle.

Alors si vous adhérez un minimum à mes divagations de ces quelques lignes rendez vous un grand service : allez vous promener plus souvent pour regarder ce qui se passe autour de vous. C’est bon pour la santé (je rappelle que l’OMS recommande de marcher 10.000 pas par jour, soit près de 8 km) et c’est bon pour l’émerveillement !

Lorsque le chat se fait prendre en photo, il se peut toujours qu'il décide de renifler l'appareil.
Le museau d’Aquarelle : Lorsque le chat se fait prendre en photo, il peut toujours décider d’aller renifler l’appareil…

Liebster Award 2016

Liebster Award 2016

Bonjour à tous !

La semaine dernière fut une sorte de charnière dans ma vision de ce blog, tout d’abord parce que je constatais que je ne publiais pas régulièrement (un article par semaine quand le vent pousse dans le bon sens) et aussi parce que je me suis investi un peu plus dans la vie bloguesque. C’est ainsi que j’ai suivi pas mal de comptes sympathiques, photographiques et dont les auteurs répondent aux commentaires laissés (ce qui est loin d’être une évidence pour tous, je peux l’affirmer).

Quand soudain ! Je me suis fait mentionner par Amandine, du blog Elzévir Café  aux Liebster Award 2016.

Alors je l’ai tout de suite avoué : je ne suis pas coutumier de ce genre d’exercice qui consiste principalement à raconter sa vie, mais puisque je suis dans ma phase d’arrivage sur le web alors me voici.

 

Tout d’abord petite explication :

the-rules

Le Liebster Award c’est quoi?

C’est une « chaîne » qui s’adresse aux Blogs débutants de moins de 200 abonnés. Le but: faire découvrir les blogs que l’on apprécie et se dévoiler afin que nos lecteurs et autres bloggeurs nous connaissent un peu plus. Le concept est super sympa !

Avant de répondre aux questions, voici 11 facts sur moi ! C’est vraiment pas facile du tout, mais c’est le jeu après tout !

  1. J’ai commencé la photographie vers mes 20 ans avec un appareil que j’ai acheté grâce à un salaire exorbitant d’animateur de colo.
  2. Hormis la Belgique, une journée en Angleterre et en Suisse je n’ai jamais quitté la France.
  3. Je suis éducateur spécialisé, ceci implique que je peux à la fois avoir raison et tord, parce que tout s’argumente. (chers collègues ceci est de l’humour, tout le monde sait que j’ai forcément toujours raison)
  4. Je vis chez deux chats. Ce détail a son importance : l’humain croit toujours qu’il est chez lui alors qu’en fait …
  5. Je suis tatoué et j’ai quelques projets en tête. Trop. Du coup je n’avance pas !
  6. J’envisage de créer une cagnotte pour que les gens m’aident à (enfin) acheter un 50mm digne de ce nom (que j’ai en vue depuis longtemps….)
  7. Petit je voulais être garde forestier. Finalement j’ai changé de voie mais j’ai toujours un petit attrait pour les arbres remarquables. En parlant de ça j’y songe pour créer un logo ^^
  8. Je suis hyper connecté. Facebook, Twitter, Google+, blog, Instagram, Flickr, Pinterest, et j’en passe. Je veille à ne pas y passer ma journée quand même. Je ne sors même jamais sans mon podomètre !
  9. J’adore lire et je ne prend jamais le temps pour cela. Trop de projets sur le feu !
  10. J’ai repris les études en parallèle du boulot, c’est vraiment enrichissant bien que chronophage. Cela m’a fait également considérablement ralentir dans le journalisme (je suis aussi Correspondant Local de Presse, autrement dit « pigiste » pour un journal Seine et Marnais).
  11. Je travaille actuellement à la création d’un site pour ma compagne dédié à ses créations en carterie. Je vous en parlerai très bientôt dans un prochain billet.

 

Et maintenant :

Voici la liste des 11 blogs que je nomine à mon tour. Bien entendu je n’impose à personne une quelconque participation et je profite de l’occasion pour promouvoir les quelques blogs qui me touchent particulièrement (par leur contenu ou autre).

  1. L’atelier de l’Ecureuil : un blog tout neuf qui présente des réalisations en carterie, papier, DIY. Beaucoup de choses sont à venir, je vais prochainement travailler en partenariat pour la partie photo 🙂
  2. Chiawaze : c’est une personne que j’ai découvert via Twitter. Une maman extra et une femme qui a de l’or dans les doigts : jugez-en par vous même, ses créations en quilling sont superbes.
  3. Yoshimi Paris Photographie : un blog régulièrement alimenté par d’excellents et complets articles sur la vie Parisienne. Beaucoup d’informations culturelles et de photos savamment choisies.
  4. Balades à Vever’s : Des paysages sublimes et des photos magiques, bref : tout pour plaire !
  5. Imagineuh : dans la série des loisirs créatifs c’est également un site remarquable. Plein d’excellentes idées et beaucoup de finesse.
  6. Alstamatiou : De belles promenades photographiques, les articles sont très joliment illustrés et toujours agréables à lire.
  7. La Tribu d’Anaximandre : Toujours et encore de la photo, ses clichés sont toujours aussi magnifiques. Je recommande !
  8. Valérie J. Photos : il se dégage toujours énormément de douceur de ses photos, c’est une source d’émerveillement qui me fait attendre le printemps avec impatience !
  9. Harmony : de superbes photos de promenades et principalement de nature. Beaucoup de légèreté et de sensibilité dans les prises de vues, et toujours agréable dans les commentaires!
  10. Mamie en Cavale : j’avoue ne pas connaitre ce blog depuis très longtemps mais ses photos sont toujours magnifiques et prises dans des lieux pittoresques. Une belle découverte !
  11. Julien Laurent : Photographe que j’ai rencontré sur twitter, ses photos sont toujours d’une qualité irréprochable. De magnifiques photos de nature et d’orages, vous ne regretterez pas d’aller y jeter un oeil !

 

Pour répondre aux questions qui m’ont été posées :

  1. Pourquoi un Blog ? Il fut une époque où je publiais sur FlickR uniquement et des amis m’ont fait remarqué qu’ils n’allaient jamais sur ce site. J’ai donc créé un blog (oulah un très ancien sur lequel j’écrivais principalement, puis je me suis mis à publier des photos). Maintenant cela rentre dans une démarche autre : partager mes visions photographiques et apprendre des conseils qui me sont donnés. D’ailleurs en créant ce blog j’ai créé pas mal de liens avec des photographes qui m’inspirent beaucoup !
  2. Quel est ton plat préféré ? Je n’ai pas de plat « préféré », cependant j’aime tout ce qui est à base de pâtes (raviolis, lasagnes, …) et de fromage.
  3. Tu ne partirais jamais sans… ? Ma chère et tendre, et mon appareil photo, quelle question !
  4. Ta citation favorite ?« C’est c’cela ouiii ».
  5. Ton loisir préféré ? Les promenades pour faire quelques photos (c’était à prévoir ! )
  6. Thé ou café ? Infusion. Si si j’vous jure.
  7. La destination qui te fait rêver ? La Norvège, la Finlande, l’Islande, l’Ecosse, l’Irlande, le Quebec, …. mon lit.
  8. Quelque chose qui te donne le sourire ?Une blague nulle. Pas besoin de l’expliquer, c’est pas vraiment drôle mais ça fait sourire, et puis comme tout le monde culpabilise d’avoir trouvé cela amusant alors c’en est collectivement agréable.
  9. Un livre a conseiller ? « Des Fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes. Et les « Mille et une vies de Billy Milligan » du même auteur.
  10. Ta musique du moment ?Le dernier album des Ogres de Barback
  11. Ta pire galère ? [spoiler alert: ça va être parfaitement immonde donc âmes sensibles ne lisez pas ce qui va suivre] L’histoire se passe dans le cabinet d’un médecin avec une adulte psychotique qui s’enferme dans les toilettes et qui tartine littéralement les murs avec ses déjections. Et il a fallu dire à la secrétaire médicale « elle regrette, hein, on est vraiment désolés ». J’avoue être assez soulagé de ne plus travailler dans cet endroit !

 

Vos questions:

  • Pourquoi un Blog ?
  • Alors, sportif ?
  • Tu ne partirais jamais sans… ?
  • Ta couleur favorite ?
  • Ton loisir préféré ?
  • Thé ou café ?
  • La destination qui te fait rêver ?
  • Quelque chose qui te donne le sourire ?
  • Un livre a conseillé ?
  • Ta musique du moment ?
  • Ta pire galère ?

 

Et maintenant j’attends vos réponses ! 🙂

 

Pose longue à la Gare de l’Est

Pose longue à la Gare de l’Est

Prise de vue datant de l’an dernier alors que je m’expérimentais aux poses longues de quelques secondes.
Le principe de la pose longue est relativement simple : tous les éléments en mouvement durant le temps de prise de la photo sont flous. C’est ainsi que vous avez sans doute pu déjà observer des photos de feux de voitures en déplacement.
Selon ce principe la photo prise à la Gare de l’Est garde nets les éléments fixes qui n’ont pas bougé pendant la prise de vue (les murs, quelques personnes, le toit).

Plus le temps de pose est long est plus l’effet sera visible, c’est ce phénomène qui est par exemple utilisé pour les photos des feux d’artifice.

Pose longue à la Gare de l'Est

Pose longue à la Gare de l’Est

Monsieur Cyrius est dans le sac

Monsieur Cyrius est dans le sac

Le chat est dans le sac !

J’ai publié récemment une photo de la petite Aquarelle et je tenais ce jour à équilibrer les forces de la représentation féline dans l’équilibre des internets en publiant ce jour une photo de monsieur Cyrius.

Cyrius est une célébrité sur la Toile, connu mondialement dans le cercle très privé familial et amical sous le nom de #Cyriuslechat .

Cyrius dans les couvertures
Cyrius dans un sac. Une grande règle stipule que tout sac (ou carton) qui entre dans la maison devient la propriété du chat. Celui-ci n’est pas une exception !

A y penser plus sérieusement il semblerait qu’Internet soit une invention purement féline destinée à propager leurs bouilles et leurs poils parfois allergènes au plus grand nombre.

Mais bon, que voulez-vous …. il n’est pas trop mignon ce doux chaton – là ? 

Orchidées en exposition

Orchidées en exposition

Les orchidées sont des fleurs fascinantes qui se déclinent autant en couleurs qu’en formes et en tailles. Il y a deux ans j’avais profité de l’exposition Mille et Une Orchidées au Jardin des Plantes de Paris et j’avais particulièrement aimé l’atmosphère présente.

Photo prise au Jardin des Plantes à l'occasion de l'exposition "1001 orchidées", édition 2015.

Photo prise au Jardin des Plantes à l'occasion de l'exposition "1001 orchidées", édition 2015.

A un tel point que j’y suis retourné le 26 février 2015 armé de mon appareil photo (bah oui, quand même!). Il faisait froid en dehors des grandes serres et la perspective d’un thé à la menthe, juste à côté, à la Grande Mosquée de Paris, fut réjouissante !

J’ai appris il y a peu que l’édition 2016 de cette exposition est déjà programmée et aura lieue en février. C’est cette information indispensable que je vous invite à noter si par hasard vous étiez aux alentours de la Capitale à ce moment-là.

Photo prise au Jardin des Plantes à l'occasion de l'exposition "1001 orchidées", édition 2015.

Exposition « Mille & une orchidées 2016 » au Jardin des Plantes
Du 11 février au 7 mars 2016
Lieu : grandes serres du Jardin des Plantes, 57 rue Cuvier – 75005 Paris


En savoir plus sur le site du Jardin des Plantes : http://www.jardindesplantes.net/fr/visitez/agenda/exposition/mille-orchidees-2016

Photos prises l’an dernier. Alors, vous irez ?

Aquarelle in Wonderland

Aquarelle in Wonderland

Aquarelle au Pays des Merveilles, le renouveau de l’oeuvre de Lewis Carroll

Lors d’un précédent billet je vous avais parlé d’Aquarelle et de son tempérament. On a du nous la changer pendant les fêtes de fin d’année : aujourd’hui elle est allée jusqu’à faire sa sieste quotidienne sur le Chat du Cheshire !

Pourtant cet autre félin peut avoir un petit côté …. anxiogène, ou drôle, c’est une question de point de vue.

Jugez-en par vous-même. Je vous propose un petit jeu dans les commentaires : quelle sera sa prochaine action de « nouvelle courageuse de la maison » ? Soyez inventifs, si cela se produit j’en ferai une photo pour immortaliser l’événement !

Aquarelle in Wonderland, la nouvelle héroïne d'Alice au Pays des Merveilles
Aquarelle in Wonderland

Les Hortillonages d’Amiens

Les Hortillonages d’Amiens

Une promenade à gondole

Si vous avez lu le précédent article vous avez constaté que l’intrigue principale se déroulait à proximité de la ville d’Amiens, dans la Somme. Ce que je vais vous faire découvrir est une petite merveille touristique qui se trouve dans la ville proprement dit.

Les Hortillonages d’Amiens

Pour vous représenter le lieu je vous propose de fermer les yeux (mais après avoir lu, cela va de soi) : imaginez une promenade en barque sur des canaux verdoyants et fleuris. Eh bien figurez-vous que c’est justement cela que l’on appelle les Hortillonages.